Voici un message de Letig, qui inaugure une nouvelle rubrique du blog dédiée aux nouvelles des producteurs de l'AMAP. Bonne lecture, et encore merci Letig !

"Bonjour tout le monde.

Me voilà enfin internetée, certes à mi-temps pour le moment, mais y'a du progrès. Vous allez donc avoir des nouvelles (environ tous les 15 jours) des légumes de Feunteun Wenn.
Pour commencer, un petit topo sur l'approvisionnement depuis quelques temps. Comme je l'ai expliqué il y a 2 semaines à l'Attribut, il y a différentes raisons pour expliquer la pénurie actuelle.La saison par exemple : il y a peu ou plus de légumes d'hiver, et pas encore assez de légumes de printemps. Les stocks d'hiver sont quasi épuisés (on fera mieux l'année prochaine, promis!) et le système d'arrosage défectueux des 2 fermes ne nous permet pas de faire de cultures d'hiver sous tunnel, donc de cultures précoces. Ensuite, pour ma part, ce n'est que la deuxième année que je cultive, la première pour les légumes d'hiver, je n'ai donc pas encore suffisamment d'expérience pour tout réussir. Maintenant que nous approchons de la date anniversaire de la première distribution, nous aurons toutes les quantités notées, ce qui fera une bonne base pour la prochaine saison. Donc un peu d'indulgence de votre part et de patience aussi ! et d'ici quelque temps, votre panier sera plus garni !
Depuis fin mars, le prix figure sur le tableau, pour vous montrer que vous ne payez pas 9 ou 13 euros pour une salade, un chou et 1 kg de patates !  Si on ne l'affichait pas avant, on le notait pour nous-mêmes depuis le premier jour, ce qui veut dire que dès qu'il y aura plus de légumes, vous en aurez d'autant plus dans vos paniers (le prix de chaque légume au kilo étant calculé par rapport au prix pratiqué sur les marchés brestois avec une réduction de 15%).
La semaine dernière, 9 d'entre vous n'ont pas eu de mesclun : le manque sera évidemment comblé dès que possible et vous sera signalé au moment de la distribution.

Maintenant, des nouvelles des légumes !

Les récoltes :
La salade frisée : Il en reste encore quelques-unes,plantées en septembre et qui sont restées en place tout l'hiver. Problème d'arrosage oblige, je les ai mises en place sous paper gwenn, c'est-à-dire simplement recouvertes de plastique fixé sur de petits arceaux : on tire le plastique quand il pleut, et on le remet pour les protéger du froid. Pourquoi faire compliqué...
Bientôt elles feront place aux laitues et batavias de printemps, plantées en fin d'hiver et tout au long du printemps et simplement recouvertes d'un P17 thermique, histoire de prendre un bon départ. Moins goûtues et moins amères, elles seront aussi "probablement" plus grandes.

Les épinards : Vous en avez eus en mars grâce aux températures douces de fin d'hiver, d'une culture de plein champ, mise en place en septembre. Les plants, coupés à ras en novembre, ont hiberné pendant la saison froide et sont repartis de plus belle dès qu'ils ont pu.Le temps de laisser leurs feuilles repousser et vous en avez à nouveau dans votre assiette.

Les patates nouvelles, Al' douar ne' en breton de Plougastell : ça ne saurait tarder ! Les miennes ont été semées fin janvier en tunnel et commencent à avoir une taille honorable. Point culture : c'est quoi une patate nouvelle ? C'est une patate pas mûre avec une peau très fine qui se mange, au goût légèrement sucré et qui se récolte au fur et à mesure des besoins, contrairement à la patate de consommation qui reste en terre jusqu'à maturation, que l'on récolte en septembre et que l'on stocke pendant l'hiver. Inutile de renouveler vos stocks de pâtes,riz, quinoa ou semoule de blé, gardez juste des fonds de bocaux pour la diversité...

Les plantations et semis (promesses de légumes à venir...)
Les courgettes : sont plantées sous tunnel depuis 15 jours et commencent à bien pousser.
Les navets, fenouils et cottes de bettes : je viens de planter une première série de chaque ; ça tombe bien, la pluie est revenue !
Les salades : nouvelle plantation cette semaine.
Les petits pois : la première série a bien germée, la deuxième s'est en partie faite grignoter par les rongeurs ! je vais donc resemer dans les trous.
Les oignons : ceux que j'ai commencé à planter commencent juste à germer, il m'en reste encore quelques centaines à mettre ! Cette année, j'ai commandé des bulbilles (un tout petit oignon en donne normalement un très gros). C'est plus de boulot au départ mais c'est plus productif et donc plus rentable (pour employer un gros mot !).
Les échalottes : suivent leur petit bonhomme de croissance...
Les semis de tomates et poivrons : poussent trop doucement, tellement j'ai hâte d'en manger.
Les concombres : semés tôt en mars, ils sont tous morts "archicuits", le jour où j'ai oublié d'ouvrir le tunnel, trop occupée à organiser le devezh braz pour semer le futur stock de patates ! j'en ai resemé, ils donneront donc un peu plus tard.
Les poireaux : semés en alvéoles, ne vont pas tarder à être plantés dehors en pépinière avant d'être replantés à leur place définitive en juillet.

La suite au prochain numéro avec peut-être des photos en plus.

Letig"